mercredi 12 janvier 2011

First Kill Serveur - Nefarian 11/01 - Chronique d'un down

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, grand fierté que j'ai a partager avec vous cette histoire ! Il s'agit de la chronique du down de Nefarian 10. First kill serveur pour le clan. Il est tombé hier soir à 00h34. On reste dans le top 60 FR. J'en reviens pas moi-même.

Cette chronique a été écrite par Benj (Thalià), petite gnomette démoniste du clan Thamanos !

PS : dans l'histoire, ben, c'est moi !

Down, down, down !


La soirée avait pourtant mal commencé. 21h, le raid au garde à vous... Mais point de nain à l'horizon. Point de Vince non plus, occupé à picoler avec Julie, probablement pour fêter le down par anticipation !
La box de Ben bloque.
En désespoir de cause Gab propose de le rapatrier chez lui et de lui laisser le pc de Lucie. L'opération prendra un certain temps : la translation d'un nain d'un point A à un point B qui ne soit pas une taverne n'étant pas chose aisée.
D'ici là il faut trouver un remplaçant. Mel s'arrache les cheveux par poignées. Alex repasse en tank, et le groupe opte pour l'option DK givre en la personne de Yann, un choix qui s'avérera payant par la suite.
En quelques trys de chauffe, Yann prend la mesure de son boulot de kitting et de cassage en P2, et assurera ces rôles avec sérieux et application pendant le reste de la soirée. Les glaçons, patinoires, fear et entraves s'enchaînent parfaitement. La P1 qui posait problème il y a encore quelques soirées n'est définitivement plus qu'une formalité.

21h50 - Gab disparait quand le nain frappe à sa porte. 12 sec plus tard, ils sont tous les deux prêts, même si Ben semble chercher ses vêtements.
Le groupe choisit l'option DK une nouvelle fois, Alex laisse sa place et part comme un prince (si si !).

Reste le gros morceau de la P3 à finir de maîtriser, et la soirée avance à grands pas (non, pas à grospas...). 25%, 22%, 12%, 15%... on approche du but, mais ça coince à chaque fois dans la dernière ligne droite au rythme des grognements de Clément : "Gniiii, ils ont repris un stack !" "Ca va pas là, non ça va pas ! Oh merde !" "Nan mais 79 stacks, je peux pas tenir là".
Le reste du raid a désormais réussi à identifier une sorte de code de langage, le "oh merde" signifiant invariablement la mort de Ben enseveli sous les adds, sans qu'il soit besoin de vérifier cet élément sur Grid. De même quand on entend "c'est bon on a depop un add", "ça commence à depop", on sait qu'on est sur un bon try.
Et tout le monde serre les fesses quand Ben annonce "on tourne autour du pilier".

Minuit arrive. Bordel, il est encore debout ! Pas moyen d'abandonner, il est trop proche, tout le raid le sent et la tension est à son comble.

0h30, la fatigue tire les paupières, mais on ne se couche pas tant qu'il n'est pas tombé. Aucune baisse de concentration dans le raid, les dps sont au taquet, les heals réglés comme une boîte à musique, et les tanks cherchent les solutions sans baisser les bras.
Bon démarrage, adds bien placés, P1 nickel.
P2 courte et maîtrisée, on continue !
La P3 démarre, on envoie tout ce qu'on peut, on annonce bien les AoE, le heal suit. C'est tout juste si on s'inquiète quand on entend : "Heu Ben, t'es sûr qu'on va dans le bon sens là ?" "Oué nan t'as raison, on fait demi-tour."
"Les adds vont depop." Bonne nouvelle, on se concentre encore plus.
40%, 30%, 20%... 10% ! Le dernier éclair est passé ! Tous les heals sur Ben !
5% "Et merde !" - Oh putain, Ben mort.
Dans le fouilli, je ne sais pas exactement comment on a géré tout ça, je me souviens que Yann a glacé les adds, j'ai claqué mon fear de zone, Yo a du faire pareil. Pas certain de savoir si Ben a été rez ou si c'est Yann et Mori qui ont géré les adds pendant les 20 dernières secondes. Tout ce dont je me souviens, c'est que j'avais les yeux rivés sur les % du boss et que j'ai envoyé tout ce que j'ai pu en martelant mes touches. J'ai récup le cd de ma forme de démon à 3%, claquée de suite, en bugnant comme un forcené, osef des procs je spam tout ce que je peux, même pas le temps de changer de touche.

2%, 1%... 0%

Ca y'est, il est à terre. Une brusque explosion sur TS, et 5 secondes de silence. Le temps que tout le monde réalise bien ce qui vient de se passer.
J'en ai encore des frissons rien qu'à l'écrire.

Alors même si on n'était que 10 quand il est tombé et que les 10 ont fait un gros boulot, c'est un down collectif qui a puisé dans les ressources du Clan. Le tomber en first kill est une récompense pour nous tous. L'effectif a beaucoup tourné pendant les soirées de trys et donc il est normal de remercier tous ceux qui ont participé à cet effort : Vince (Nymeria), Toby (Darke), Alex (Grospas), Arnaud (Traleust), Bruno (Moky), Steph (Flavia), Romain (Anagallis), Manu (Zellrhun), Fab (Boobygood), Marc (Thundora) et jérome (avilia). Bref un down de guilde !
Et merci aussi à l'autre groupe de raid qui nous a bien boosté en tombant Ala'kir pendant qu'on perdait les pédales sur nos P1 et P2

Aujourd'hui, plus que jamais, je suis fier d'être Thamanos !

Merci à mes camarades de jeu de me faire rêver comme ca !

5 commentaires:

  1. Coucou Okar. Je suis co depuis six mois sur le jeu et je joue moi-meme war def/fury. Worgen. Je suis ton blog avec une attention soutenue que ce soit en termes de tanking qu'en termes de vie de guilde. Il m'arrive, rarement ^^, d'avoir un point de vue mitigé sur quelques articles mais je salue des quatre pattes le travail effectué.

    J'ai envie de dire à travers toi une gros GG de masse à ta guilde et au travail d'équipe réalisé. Un down dans ces conditions, c'est d'abord un travail de tous. Que ce soit en termes de compos , disponibilité, équipement, briefing etc. C'est une soirée qui retentira dans les annales de Thamanos dans les mois à venir. Courage à tous !

    RépondreSupprimer
  2. Rohhh j'en frissonne aussi tellement la tension et la joie transparait dans cet écrit , des soirées comme ça marquent les esprits , c'est pour ça qu'on joue , pour cette exaltation qui précède et suit , pour cette belle coordination des volontés oeuvrant ensembles de la meilleure manière , oui sans aucun doute cela couronne la guilde toute entière , bravo à tous!

    RépondreSupprimer
  3. Quand-même, monter un tel bateau tout ça pour avoir une bonne raison de passer la nuit chez Gab'
    Quel truand ce nain :p

    Thilia


    (p.s. : GG quand même ^^ )

    RépondreSupprimer
  4. Félicitation à l'entièreté du Clan Thamanos.
    Un tel FKS n'est pas chose aisée encore plus pour des allianceux :p

    J'en profite pour caser une nouvelle reflexion issue de mon expérience de guilde (bon, ça remonte mais quand même!)

    Un exploit de guilde (FKS, gros down HM, clean d'un boss de fin d'extension...) est toujours un beau moment, c'est jouissif, c'est un travail de groupe.. etc

    MAIS, il arrive que ce soit perçu inconsciemment par les membres comme d'un aboutissement : "Voilà, il est tombé, gg! Maintenant on peut repartir à un rythme plus posé, plus tranquille, plus cool" ... et il peut paradoxallement s'en suivre un relâchement dangereux pour la guilde.

    J'ai souvent vécu des gros problèmes de guilde justement suite à un exploit.

    Alors comment parvenez-vous à tirer parti d'un FKS sans risquer de retombées néfastes tel un relâchement général issu d'une trop grande satisfaction du travail accompli qui a tendance à faire oublier la suite ?

    Un FKS est un magnifique moteur pour une guilde, renommé, motivation, preuve de solidité... mais comment après un tel kill arrivez-vous à maintenir cet état de grâce qui donne des ailes? Je suppose que c'est essentiellement en refixant rapidement de nouveaux objectifs prometteurs pour que les membres ne s'endorment pas sur cette victoire, mais avez-vous d'autres méthodes particulières?

    Ekinoxe

    RépondreSupprimer